Compétences et difficultés des élèves en matière d’écriture à l’entrée du collège - ECRICOL

 

Projet ANR Jeunes Chercheurs/Jeunes Chercheuses n°16-CE28-0001-01
Responsable scientifique : Maurice NIWESE

Problématique

Les élèves, à l’entrée en sixième, ont en écriture, comme dans d’autres matières, un niveau hétérogène. Cette hétérogénéité est, entre autres, liée à l’évolution sociologique de l’école suite notamment à sa démocratisation, aux mouvements migratoires, à l’instauration d’un collège unique, mais aussi au rapport singulier et complexe que chaque élève entretient avec l’écriture. Dans ce contexte,  les élèves issus de milieux socialement défavorisés éprouvent davantage de difficultés, ce qui a un impact négatif sur leur réussite scolaire, étant donné que l’écriture participe à la construction et à la structuration des savoirs dans toutes les disciplines.

Des études menées sur les causes des difficultés scripturales et scolaires des élèves défavorisés insistent sur des facteurs contextuels relevant, entre autres,  du statut professionnel des parents, de leur niveau de formation, des écoles fréquentées et des langues parlées en famille et à l’école. Si des éléments contextuels ont des effets sur la performance scolaire, ne prendre en compte que ces facteurs ne permet pas d’identifier les besoins réels des élèves en matière d’apprentissage. Or, sans la connaissance précise de ce qui existe et de ce qui manque, il reste difficile de proposer des interventions didactiques appropriées pour lutter contre les difficultés, développer la compétence scripturale des apprenants et conduire ainsi à une meilleure réussite scolaire. 

 
Objectifs de la recherche

Inscrite en didactiques du français et des SVT au collège, la présente recherche vise à identifier les compétences et les difficultés des élèves en matière d’écriture à l’entrée en sixième, dans deux disciplines scolaires (le français et les SVT) en vue de concevoir des dispositifs et des outils pédagogiques adaptés à leurs besoins réels.
Il s’agira également de déterminer :

(a) des liens entre la compétence scripturale des élèves et leur origine sociale ;

(b) des liens entre des habiletés graphomotrices et la qualité textuelle et discursive  des écrits ainsi que des variables qui seraient liées aux deux disciplines.

Cette recherche permettra par ailleurs de constituer une base de données qui feront l’objet d’études ultérieures.

Méthodologie

La recherche portera sur 40 classes de zones contrastées du point de vue social et économique : 20 classes de zones socioéconomiques défavorisées et 20 classes de zones socioéconomiques aisées. Nous diversifions les zones afin de voir dans quelle mesure la situation socioéconomique de l’établissement peut avoir des incidences sur la compétence scripturale d’élèves dont les conditions socioéconomiques sont égales au niveau individuel.
Notre corpus sera constitué d’enregistrements vidéo de séances d’écriture, de textes produits par les élèves, de questionnaires écrits (sur le rapport à l’écriture des élèves et sur leur origine sociolinguistique), d’entretiens d’explicitation avec certains d’entre eux, de données issues d’enquêtes cognitives, de dossiers administratifs des élèves interrogés et d’entretiens avec quelques enseignants.

Pour établir le bilan de la compétence scripturale des élèves (dans les dimensions relevant des savoirs et des savoir-faire ou, en partie, de l’investissement et des conceptions), nous utiliserons des dispositifs (que nous filmerons) alternant des moments de lecture et d’écriture et favorisant la réécriture ainsi que les retours des pairs et de l’enseignant sur les textes produits : en français, un atelier d’écriture adapté aux contraintes scolaires et centré sur la production d’un récit ; en SVT, un dispositif apparenté à l’atelier d’écriture, qui favorisera les écrits intermédiaires et les retours critiques des pairs et de l’enseignant, centré sur la production d’un texte explicatif.

A l’aide d’un logiciel spécifique, deux versions de textes seront étudiées : une version produite par l’élève à partir des consignes d’écriture (VE) et la version définitive (VD) correspondant à la VE réécrite à partir des retours des pairs et de l’enseignant. La VE et la VD seront donc étudiées parce qu’elles permettent de déterminer ce que l’élève peut faire sans l’aide explicite des tiers et ce qu’il réalise avec l’intervention des tiers. Il est évident qu’entre la VE et la VD, il y aura d’autres versions. Celles-ci seront collectées et feront l’objet d’autres études ultérieures, qui porteront, entre autres, sur les effets des retours des pairs et des enseignants sur le développement de la compétence scripturale des apprenants.  Quant aux habiletés graphomotrices, elles seront étudiées par le biais de tablettes à digitaliser et d’un logiciel spécifique. 

Résultats attendus

Au terme de cette recherche, les résultats suivants sont, entre autres, attendus :
─ Etablissement du bilan le plus complet possible des compétences et des difficultés en matière d’écriture des élèves à l’entrée en 6e, en tenant compte de toutes les composantes de la compétence scripturale, des variables sociolinguistiques, des disciplines concernées et, d’une certaine façon, de certaines habiletés graphomotrices.
─  Elaboration d’une méthodologie de recherche d’identification et d’analyse des compétences et des difficultés scripturales dans les groupes hétérogènes. Cette méthodologie permettra d’envisager des interventions didactiques appropriées pour favoriser la maitrise de l’écriture, la réussite scolaire et l’intégration socioprofessionnelle.
─  Comme il s’inscrit dans une perspective de recherche-action, ce projet contribuera à la formation des enseignants impliqués et fera bénéficier les chercheurs de l’expérience de terrain. En effet, cette recherche permettra, d’une part, aux professeurs de collèges de se former à d’autres façons d’enseigner et d’évaluer l’écriture et, d’autre part, aux chercheurs de construire de nouvelles questions de recherche, avec les enseignants, sur la question de l’écriture et de son apprentissage dans différentes disciplines.
─  Organisation d’un colloque, publication d’un ouvrage collectif et de plusieurs articles dans des revues scientifiques, développement d’outils pédagogiques numériques, mise en place de modules de formation continue intégrant des dispositifs de formation à distance.
Création d’une base de données, collectées d’abord dans le cadre du présent projet, puis complétées par d’autres corpus, permettant la poursuite et l’élargissement du travail entamé. 

Principaux acteurs

Le projet ECRICOL associe des professionnels de terrain (IA-IPR, IEN, principaux et professeurs de collèges) et des chercheurs issus de différentes disciplines (didacticiens du français et des sciences, psychologues de la production écrite, sociolinguistes) provenant de plusieurs universités françaises et étrangères, qui s’intéressent, entre autres, aux questions du langage et de l’écrit en lien avec les apprentissages. Ce projet bénéficie par ailleurs de l’appui d’une équipe technique, dont les membres ont développé une expertise dans le traitement et la conservation numérique de données. 

Enseignants-chercheurs, chercheurs et ingénieurs :

Tâches :

  • concevoir et assurer le suivi de l’expérimentation du protocole de recherche ;
  • ​assurer la formation des enseignants de collèges ;
  • collecter et conserver les données ;
  • analyser, présenter et valoriser les résultats.

Personnels d'inspection et de direction : 

Tâches :

  • être associés au processus de la conception du protocole de recherche ;
  • faciliter la collaboration entre les universitaires et les praticiens ;
  • participer à la valorisation des résultats. 

Professeurs de collège : 

Tâches :

  • être associés au processus de la conception du protocole de recherche ;
  • participer à la formation (+/- 6 heures) portant sur la conception et la mise en œuvre du protocole de recherche ;
  • mettre en œuvre le protocole de recherche (rentrée 2017) ;
  • accorder un entretien à l’un des chercheurs impliqués. 

Liste des personnels impliqués dans le projet ECRICOL  :

  • Alamargot Denis, PR, CHArt /Université Paris-Est Créteil
  • ​Aparicio Xavier, MCF, CHArt /Université Paris-Est Créteil
  • Badin Flora, Ingénieure d’étude, Université d’Orléans
  • Bazile Sandrine, MCF, ALFA-LIRDEF/Université de Montpellier
  • Blaser Christiane, Professeure, Université de Sherbrooke (Québec)
  • Boireau-Canet Christine, Personnel de direction Education Nationale
  • Chaves Nathalie, MCF, CHArt /Université Paris-Est Créteil
  • Chevrot Guillaume, Ingénieur de recherche, Université d’Orléans
  • Colin Didier, MCF, CEDITEC/Université Paris-Est Créteil
  • Colognesi Stéphane, Docteur, Université catholique de Louvain (Belgique)
  • Deroche-Gamonet Franck, Ingénieur informaticien, Université de Bordeaux
  • Doyen Anne-Lise, MCF, LLL (UMR-CNRS)/Université d’Orléans
  • Frey Aline, MCF, CHArt /Université Paris-Est Créteil
  • Ganascia Jean-Gabriel, PR, LIP6 (UMR CNRS)/Université Paris 6
  • Grancher Céline, Docteure, Lab-E3D/Université de Bordeaux
  • Hambye Philippe, PR, Université catholique de Louvain
  • Horsey Camille, Ingénieure d’étude, Université de Bordeaux
  • Jaubert Martine, PR, Lab-E3D/Université de Bordeaux
  • Kanaan-Caillol, Ingénieure de recherche, Université d’Orléans
  • Kervyn Bernadette, MCF, Lab-E3D/Université de Bordeaux
  • Lafont-Terranova, MCF-HDR émérite, LLL (UMR-CNRS)/Université d’Orléans
  • Lallement Marie-Pierre, Professeure des SVT, Collège Emile Zola Le Haillan
  • Lhoste Yann, PR, Université des Antilles/Lab-E3D-Université de Bordeaux         
  • Lucchini Silvia, PR, Université catholique de Louvain
  • Morin Marie-France, Professeure, CHArt/Université de Sherbrooke             
  • Niwese Maurice, MCF, Lab-E3D/Université de Bordeaux
  • Orange-Ravachol Denise, PR, Théodile-CIREL/ Université de Lille 3
  • Ouvrard Fabienne, IA-IPR/Académie de Bordeaux
  • Plissonneau Gersende, MCF, TELEM/Université de Bordeaux
  • Piot Nathalie, Professeure de français, Collège Canterane/Médoc
  • Rebière Maryse, MCF honoraire, Lab-E3D/Université de Bordeaux
  • Ridard Catherine, IEN Arcachon Nord
  • Schneeberger Patricia, PR émérite, Lab-E3D/Université de Bordeaux​
Actualités ECRICOL

 

Dernières actualités ECRICOL

 

─ Formation des enseignants de collège à l'ESPE d'Aquitaine le 6 et 13 septembre 2017

Première session de formation ECRICOL - mercredi 6 septembre 2017