Les Boussoles de l'ESPE 2016-2017

 

Lieu : site ESPE de Gironde/Mérignac - 160 avenue de Verdun à Mérignac
Salle de conférences Louise Michel et en visioconférences sur les sites ESPE de Dordogne, du Lot-et-Garonne, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques

 

Pour savoir comment venir à l'ESPE ? : cliquez ici

 

 

 

Mercredi 8 mars de 16h30 à 18h30 - salle de conférences Louise Michel - ESPE Mérignac

 

Thèmatique : Refondation de l’École de la République : le grand oublié, l’enfant ?

Conférencier invité : Professeur Hubert MONTAGNER, ancien directeur de recherche à l’INSERM en neurosciences, spécialiste international des rythmes chronobiologiques et biopsychologiques.

 

La question des « rythmes scolaires » est de celle que l’on entend partout, mais qu’on ne sait comment comprendre…La Loi sur l’orientation et la refondation de l’École de la République (2013) met en place de nouveaux programmes (2016) et propose une « organisation du temps scolaire qui répond à des objectifs pédagogiques pour permettre aux enfants de mieux apprendre à l’école ».
En quoi la question des « rythmes scolaires » est effectivement centrale dans l’apprentissage des élèves comme … dans la capacité des professeurs à délivrer leur enseignement… ?
Quelle est l’incidence de ces rythmes pour nos élèves, en particulier ceux qui sont dits en échec scolaire, en décrochage scolaire ou « en désamour » de l’école ?
Quelles propositions d’aménagement des temps des enfants-élèves au cours des 24 heures, unité de temps universelle; au cours de la semaine et de l’année scolaire ?
Que nous disent les innovations scolaires récentes dans des établissements scolaires (Monticello, Bordeaux, Arcachon, Mondragon au Pays Basque espagnol etc…) ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 8 février de 16h30 à 18h30 - salle de conférences Louise Michel - ESPE Mérignac

Thèmatique : Enseigner aux enfants du numérique : l’éducation aux médias et à l’information, un défi collectif !

 

La mise en place de l’EMI (Education aux Médias et à l’Information) suite à la Loi de refondation de 2013 est le signe d’une conscience institutionnelle forte : il faut accompagner les jeunes dans leur démarche informationnelle et la construction d’un rapport critique et émancipé à l’information et aux médias. Pour cela, il nous faut nous éloigner résolument des discours et lieux communs sur les « jeunes connectés » qui polluent la réflexion éducative, et nous intéresser directement aux pratiques de ces jeunes. A travers des enquêtes de terrain, menées auprès de nombreux jeunes et enseignants, dans et hors les classes, nous verrons quelles sont les pratiques effectives des jeunes en matière d’information, ainsi que les besoins, déclarés ou observés sur le terrain, de nos élèves, et proposerons des pistes éducatives et pédagogiques pour une mise en œuvre de l’EMI efficace et pertinente.

 

Venez donc à la rencontre des pratiques et discours de ces jeunes, qui s’expriment avec franchise sur le monde informationnel et médiatique, et échanger sur la prise en charge éducative et pédagogique dont nous avons chacun-e la responsabilité au sein du parcours scolaire des élèves !

 

Conférence animée par : Anne Cordier, maîtresse de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’ESPE de Rouen, responsable du Master MEEF PRODOC (PROfesseur DOCumentaliste), chercheuse au laboratoire Espaces et Sociétés. Elle est l'auteur de l'ouvrage "Grandir connectés" publié en 2015 aux éditions C&F, et de nombreux travaux sur l'éducation à l'information. Ses recherches sont centrées sur les pratiques informationnelles des jeunes, depuis l'école jusqu'à l'université.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 7 décembre de 16h30 à 18h30 - salle de conférences Louise Michel

 

Les valeurs de la République et la laïcité. 

De la question à l’oral des concours d’enseignement et d’éducation…à la réalité des classes et des établissements

Avec Caroline Izambert (histoire-géographie) et Florine Leplâtre (lettres), professeurs collège et lycée St Denis (93), auteurs du Petit Manuel pour une Laïcité apaisée (La Découverte, 2016)

Étonnant paradoxe : alors que depuis 2013 les médias en parlent constamment, la « laïcité » reste encore très mal connue. Sujette à des interprétations divergentes, parfois instrumentalisée ou consciemment falsifiée, elle apparaît par moments comme un principe nébuleux, ce qui place les enseignants, les élèves et leurs parents dans une situation difficile.
Cherchant à clarifier le débat, un collectif issu du Cercle des enseignants laïques s’est réuni autour de Jean Baubérot, historien et sociologue spécialiste de la laïcité, pour répondre aux questions concrètes du personnel éducatif et des usagers de l’Education Nationale. Retraçant avec pédagogie l’histoire de la laïcité et redonnant les grands principes de son application, ce Petit Manuel offre des clefs indispensables pour comprendre la philosophie véritable de cet idéal républicain et propose des solutions pratiques pour l’appliquer sereinement.
« Que signifiait au 19e siècle la fondation d’une école républicaine laïque ? Quelles sont les obligations de l’État et de ses agents en manière de neutralité religieuse ? Que prévoit la loi de 2004 dite « sur le voile à l’École » ? La religion musulmane est-elle incompatible avec la laïcité ? Comment enseigner la laïcité ? Que faire si un élève défend des arguments religieux en classe ? S’il refuse un cours d’EPS, de sciences, pour raisons religieuses ? Une mairie peut-elle supprimer les repas de substitution d’une cantine ?... » Extrait de la table des matières de l’ouvrage : La Découverte, 2016.

 

Conférence animée par : Céline Piot et Pierre Escudé, ESPE d’Aquitaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 9 novembre de 16h30 à 18h30 

 

Le climat scolaire ? Un concept flou... pour un enjeu majeur !

Harcèlement, sanctions, violences, relations avec les parents, entre collègues, avec les élèves…

 

Nommé en septembre 2015 à la tête de la Mission ministérielle en charge de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire, André CANVEL propose de réinterroger ce concept.


" Qu’est-ce que le climat scolaire ?

  • un objet scientifique mesurant « le jugement que les acteurs comme les usagers de l’école ont de leur expérience de vie à l’école » ;
  • une finalité éducative comme le laisse supposer la formulation utilisée dans la Loi d’orientation et de refondation de l’École de la République (2013), « la prévention et la lutte contre les violences scolaires et l’insécurité doivent permettre d’améliorer le climat scolaire et de refonder une École sereine et citoyenne en redynamisant la vie scolaire » ;
  • une condition nécessaire pour favoriser les apprentissages et le vivre ensemble. Il y aurait selon les recherches établies une corrélation entre un climat scolaire positif et la réussite des élèves ?

Chacune de ces options présente une limite que j’essaierai de vous présenter.
 

Mais il reste une quatrième option. Le climat scolaire pourrait être une démarche, une façon de mobiliser les énergies au service d’un unique objectif, la réussite de tous nos jeunes dans un contexte scolaire fortement remodelé depuis la Loi de refondation.
Cette démarche est fondamentalement holistique, systémique. Elle peut nous aider dans le quotidien de notre activité en milieu scolaire à mieux prendre en compte les éléments collectifs ; elle doit nous indiquer le chemin à parcourir pour faire de notre école, non plus ce qu’elle est trop souvent – un lieu de solitude – mais un lieu où le vivre ensemble s’efface résolument devant une autre exigence, le faire ensemble. »

 

Conférence animée par : Jacques Mikulovic, directeur ESPE d’Aquitaine et Pierre Escudé, ESPE d’Aquitaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 12 octobre

 

Grande pauvreté et réussite scolaire.

 

Conférence débat avec : Jean-Paul DELAHAYE, Inspecteur Général d’Education Nationale et Marie-Aleth GRARD, vice-présidente d’ATD Quart-Monde, rapporteure au Conseil Economique Social et Environnemental.
Animée par : Jean-Marie Sarpoulet, Rectorat de l’académie de Bordeaux et Pierre Escudé, ESPE d’Aquitaine.

 

« Aujourd’hui, il y a en France 1,2 millions d’enfants qui n’ont pas les conditions de vie leur permettant d’entrer sereinement dans les apprentissages. (…) Notre pays est en queue de peloton en matière de justice scolaire ». Non seulement l’école de France n’arrive pas à atténuer les inégalités dues à l’origine sociale ou culturelle de ses élèves, mais elle les aggrave.


Le Ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a demandé à un groupe de travail piloté par Jean-Paul Delahaye de mener de larges auditions sur la réalité de la grande misère en France, sur ses effets sur la scolarité et l’inclusion scolaire, sur les pratiques permettant non seulement de réduire les inégalités, mais de les combler. C’est tout l’enjeu du rapport sur la Grande Pauvreté et la Réussite scolaire remis en 2015 à Mme la Ministre et qui sera présenté et commenté par ceux qui l’ont mené.


Se confronter à la réalité sociale et culturelle d’une partie devenue importante de la population scolaire, en connaitre les causes, en déterminer les conséquences sur nos élèves, nos classes,notre métier, l’Ecole et la société en général, opérer des choix professionnels possibles, voici l’enjeu de cette première Boussole sur ce Rapport essentiel, et dont le sous-titre ouvre des voies d’avenir - Le choix de la solidarité pour la réussite de tous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 10 mai

L’Education et la formation en Europe, l’Europe de l’Education et de la formation.

Laure COUDRET-LAUT